Chemins antérieurs


 

 

 

 

Ce sont des textes, résultats de cheminements d’hommes et de femmes qui nous précédèrent, chemins que nous empruntâmes et qui nous conduisirent à une impasse à partir de laquelle nous dûmes opérer un nouveau cheminement.

 

Ils font partie de la base originelle de notre investigation du devenir humain.

 

*   *  *

 

J’ajoute des notes à ces textes afin d’actualiser l’œuvre de K. Marx, de présentifier celui-ci. Cela implique une certaine identification du fait que je me retrouve en lui, et cela implique que ce qu’il affirme me sert de support pour dire ce à quoi je suis advenu et ce dans un procès continué, car à partir de là je puis développer ce qui s’impose comme un au-delà de K. Marx, sans discontinuité avec son approche profonde, sa naturalité.

 

Je préfère procéder ainsi plutôt que d’écrire une préface, une post-face, ou une introduction, ou encore une présentation, car ce faisant la continuité avec l’auteur et son œuvre est mieux assurée.

*   *  *

 

 

Karl Marx, Pour la question juive, 1844

Ce texte a été publié dans le n° Spécial de novembre 1968 d'Invariance

 

Karl Marx, Pour la critique de la philosophie du droit de Hegel

Ce texte a été publié dans le n° Spécial de novembre 1968 d'Invariance

À la suite des deux textes de ce n° spécial, il y avait Prolétariat et Gemeinwesen (communauté) qui expliquait le pourquoi de leur publication.

 

Karl Marx, Notes critiques marginales à un article:  Le roi de Prusse et la  réforme sociale. Par un Prussien.

Ce texte a été publié dans le n°5, Série I, 1969, d'Invariance

Karl Marx, Peuchet : au sujet du suicide

 Ce texte a été publié dans le n° 6, Série III, 1975 d'Invariance