CHEMINEMENT


     Cheminer

DOCUMENTS 


ARCHIVES
 
 
 
 

convergences

 

 


contacts

Recherche

 

 

 CHEMINS

 

 

 

Nouveau


ITALIANO


Novità




RUSSE - РУССКИЙ

 

***

Русский архив Каматта

(Archives russes de 

J. Camatte)

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce site est un lieu d’émergence où l’on témoigne et l’on écoute.

 

La revue Invariance existe depuis 1968. Sur Internet il conviendrait mieux de parler de Rayonnance Invariance.

Nous référâmes le concept d’Invariance, d’abord à une théorie, puis à un projet. Nous le référons maintenant au procès de vie qui inclut théorie et projet ainsi que l’activité. Il s’énonce et s’exprime en relation avec la manifestation de la jouissance.

Jouir c’est intégrer ce qui advient, ce qui se manifeste dans la spontanéité des hommes et des femmes, de la nature, du cosmos. C’est se remplir de l’advenu qui a pu être prévu, de l’imprévu, tout en demeurant soi-même, tant au niveau de l’individualité que de l’espèce.

La jouissance s’affirme en la joie de vivre l’invariance au sein du devenir.

Qu’est-ce qui empêche hommes et femmes de vivre en cette jouissance et les livre à la dépendance?

L’enfermement dans un devenir hors nature fondé à partir d’une coupure de continuité avec celle-ci, avec le cosmos, pour échapper à une menace dont la raison, les fondements ont depuis longtemps été perdus, oubliés, scotomisés, refoulés.

L’enfermement dans une domestication liée à l’abandon de toute naturalité, à un détournement dans l’artificiel, fondements de la répression parentale.

L’enfermement dans un mode de connaître qui vise principalement la justification du devenir d’errance qui le fonde.

 

L'enfermement dans une surnature peuplée d’hypostases, d’entités, dans un monde virtuel,  forme profane de la première.

Le mécanisme infernal qui, au niveau individuel (ontose), comme à celui de l’espèce (spéciose), conduit constamment au rejouement (à une réactualisation) de la menace ainsi que de la terreur et de la fascination qu’engendra la coupure de continuité. 

 

Seule une autre dynamique de vie, qui nécessite une mise en continuité à tous les niveaux du réel, peut permettre d'accéder à la jouissance, à l'invariance dans le devenir.

 La mise en continuité nous place hors temps et  espace, formes à priori de l'enfermement, et nous fait advenir à l'éternité, mode de manifestation de la totalité-cosmos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je n'ai pas d'ennemis: l'enfermement s'abolit.

 

 

 

 

 

Précaution : ce site a été conçu pour être lu plus confortablement sur Firefox. Si vous désirez installer ce navigateur, cliquez sur le lien suivant: